Conclusion

 

Nous avons vu que les abysses étaient un lieu hostile à la vie, moins connu que la Lune, mais dont la biodiversité était aussi riche que celle d'une forêt tropicale !


Les espèces vivant dans les profondeurs marines ont su d'adapter aux multiples contraintes naturelles que sont la pression, l'absence de lumière, et les températures extrêmes:

- Toutes ont développées des organes gelatineux et très flexibles résistants à des pressions énormes pour ne pas finir broyées.

-D'autres se sont vus dotées d'organes lumineux, des photophores leur permettant de posséder un lumière aux multiples usages comme la prédation, le camouflage, la reproduction ...

-Enfin, les organismes des abysses ont pu résister aux températures très froides ou bien très élevées en se servant de particules comme le sulfure d'hydrogène H2S(qui est extrêmement toxique pour l'homme).

 

Sous la Terre se trouve encore caché un monde dont nous ignorons encore beaucoup de choses, et qui pourrait bien nous faire découvrir de nouveaux modes de vie encore impensables aujourd'hui ! Ces découvertes pourront nous aider à mieux comprendre le fonctionnement de la vie sur Terre, mais également de savoir si la vie pourrait se développer sur d'autres planètes où certains élements (en apparence essentiels) ne sont pas présents.

 

Grâce aux dernières technologies et aux investissements de grandes entreprises, les expéditions sous-marines sont de plus en plus fréquentes et permettent d'aller de plus en plus profondément dans les océans. Tout récemment, le projet Census of Marine life vient de prendre fin, après 7 ans d'explorations et une participations de 360 scientifiques, il avait pour but de chercher, d'étudier, et d'énumérer la biodiversité des fonds marins des mers et des océans du globe et a permis la découverte de milliers d'espèces.

 

FIN

 

Laissez un commentaire sur le livre d'or si vous voulez donner votre avis sur le site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site